Grande Barrière
Ajouter à mes sélectionsTélécharger le PDF
 

Grande Barrière s'intéresse au mouvement et à la communication. A travers une série de tableaux, comme dans une encyclopédie ouverte, des croisements  s'insinuent, résultant de l'observation de systèmes propres à l'écologie de la pensée humaine et à son univers.

1990
Canada
15:17
Langue originale
Français (texte à l'écran)
Sans dialogue

Partager

Facebook Twitter

Générique/Crédits

Réalisation
Daniel Dion
Recherche
Su Schnee
Daniel Dion
Musique
Alain Bellaïche
Caméra
Cezary Kolsut
Dean Brousseau
Ewa Rogalinska-Kolsut
Montage
Alan Geldart
Brian Hamilton
Son
Earl McCluskle
Stephan Schramm
Production
The Banff Center

Informations techniques

Couleur
Couleur
Son
Stéréo

Documentation

Informations complémentaires

«On se souvient que Daniel Dion présentait, en 1989, son installation Anicca au Musée d’art contemporain. Il récidivait en avril 1990, à la galerie Oboro, avec une œuvre splendide, une installation pour deux écrans intitulée Great Divide/Grande Barrière, réalisée au Banff Centre School of Fine Arts, où il a fait un séjour à titre d’artiste en résidence. Grande Barrière reprenait là où Anicca s’arrêtait, poursuivant le questionnement sur la polarité des êtres et de la nature et le dialogue symbolique que l’humain entretient avec son environnement. L’installation a été présentée de nouveau lors de la 19e édition du Festival international du nouveau cinéma et de la vidéo de Montréal.»

CARRIÈRE, Daniel. «La vidéo québécoise», Les Idéaux menacés, p. 59-60.

Mots clés
Nature, Corps, Mouvement, Paysage, Expérimental

Suggestions