France ferrovière : bienvenue au paradis
Ajouter à mes sélectionsTélécharger le PDF
 

Durant un tour de France en train, le paysage qui défile est enregistré à intervalles réguliers. Cette vidéo présente à la fois un relevé du paysage ferroviaire et un relevé ferroviaire du paysage français dans toute sa diversité rurale et urbaine, et ce, en explorant les différentes vitesses de captation de la caméra. 

1991
France
19:20
Langue originale
Français

Partager

Facebook Twitter

Générique/Crédits

Réalisation
Emmanuel Avenel
Production
Emmanuel Avenel

Informations techniques

Couleur
Couleur
Son
Mono

Documentation

Informations complémentaires

Commentaire de Claire Valade, Critique cinématographique québécoise :

Œuvre expérimentale à la base, France Ferrovière n'en est pas moins une forme de documentaire, tout simplement parce qu’il documente, avec une belle élégance, le paysage français. Le regard est précis et délimité. D’abord, de façon abstraite : le point de vue du cinéaste étant entièrement soumis au parcours du train en marche, le paysage est donc limité à ce qu’il est possible d’apercevoir par la fenêtre de ce train. Et en second lieu, de façon physique des plus concrètes : ces paysages sont forcément limités non seulement par le cadre de la caméra mais aussi par le cadre de la fenêtre du train, dont on voit clairement les bords à l’intérieur de l’image. Il se crée ainsi en quelque sorte un enchaînement de tableaux en mouvement. Il en résulte une œuvre curieuse mais étrangement hypnotisante, à la fois statique et changeante, dédiée entièrement à la beauté du paysage et du mouvement.

Mots clés
Essai, Train, Fenêtre, Observation, Paysage, Voyage