L'attrait infini de quelques secondes fragiles
Ajouter à mes sélectionsTélécharger le PDF
 

En dehors de toute finalité de lutte, un être s'inflige des conditions extrêmes. Aucun autre cri n'est entendu, que cet appel intérieur exprimant sa peur du vide. Il apparaît que l'envoûtement exercé sur lui par un monde pouvant mener à la mort, si le facteur temps était modifié ou encore si l'oubli triomphait, est le résultat de cette hantise. Le spectacle d'immolation par le feu entraîne un transfert de l'angoisse de personnage sur le téléspectateur. En complément de cette thématique, le feu constitue un «élément» important de l'oeuvre.

1989
Canada
8:00
Langue originale
Français

Partager

Facebook Twitter

Générique/Crédits

Réalisation
Bénédicte Deschamps
Lucie Lambert
Participation
Yvon Babin
Jean Saucier
Image
Stéphane Ricard
Claude Ouellet
René de Carufel
Jean-François Ferraille
Son
Jean-Patrick Lebeux
Montage
René Roberge
Musique
Gaetan Leboeuf
Production
Bénédicte Deschamps
Lucie Lambert
Vidéographe

Informations techniques

Couleur
Couleur
Format d’image
4:3

Documentation

Images
Mots clés
Feu, Immolation, Angoisse, Mort, Spectacle, Cascade