Carapace : autoportrait d'un chanteur inconnu
Ajouter à mes sélectionsTélécharger le PDF
 

Bob est chanteur et musicien. En attendant la gloire, il vit de prestations d'aide sociale, habite chez son amie et met sur pied un orchestre afin d'arrondir ses fins de mois. Il est constamment en conflit avec tout le monde. Le rêve fou de Bob est de faire de la musique en Russie et trouver à l'Est cette célébrité qui lui est refusée en Amérique. Carapace... se situe quelque part entre une fiction inspirée du documentaire et un documentaire utilisant la fiction.

1984
Canada
28:06
Langue originale
Français

Partager

Facebook Twitter

Générique/Crédits

Réalisation
Jean-Pierre St-Louis
Interprétation
Louise Bélanger
Peter Bierman
Suzanne Girard
Bob Olivier
Production
Jean-Pierre St-Louis
Coop Vidéo de Montréal

Informations techniques

Couleur
Couleur
Format d’image
4:3

Documentation

Informations complémentaires

«Dans sa deuxième bande, Carapace : autoportrait d'un chanteur inconnu (1984), la télévision alimente le rêve en images exotiques : un chanteur veut quitter Montréal pour Moscou, et chanter en russe. Il aboutira à Hong-Kong... Il arrive à tout faire, sur le ton catastrophe, sauf de la musique. La plus sensuelle des trois bandes, comparativement, bien qu'à première vue on pourrait croire le contraire, Carapace : autoportrait d'un chanteur inconnu documente avec fatalisme le drame qui se déroulait sur la rue Rachel, par exemple, entre les sexes abandonnés d'une révolution vouée à l'échec au milieu des années 80. La caméra suit l'action, s'y adapte et devient l'émotion des paumés qu'elle observe; tandis que la T.V., dans son coin, fait des clins d'oeil fatigués.»

CARRIÈRE, Daniel. «Devant l'écran», Ciné-Bulles, vol. 11, no 3, p. 40.

Mots clés
Marginalité, Relation, Intimité, Artiste, Musique