Ajouter à mes sélectionsTélécharger le PDF
 

Le projet Écrans est une installation vidéo visant à illustrer les liens qui unissent le cinéma à l’imaginaire de la mort. Pour ce faire, l'artiste a exploré, lors de l’été 2015, les lieux d’inhumation de cinq cinéastes québécois afin d’y enregistrer les bruits environnant leurs pierres tombales. Ces captations sonores ont ensuite servi à faire scintiller un fil lumineux audio-réactif qui, grâce à un dispositif de transformation du son en lumière, palpitait au rythme des variations de volume des pistes sonores. Ce fil luminescent fut, par la même occasion, accolé sur un cadre de métal de forme rectangulaire qui fut installé dans cinq sites du territoire du Québec ayant jadis servi de lieux de tournage dans les films des cinéastes sélectionnés. Ces interventions dans le paysage furent à chaque fois documentées à l’aide d’une caméra vidéo, pendant le coucher du soleil.

Les plans qui en ont résulté durent 40 minutes, ce qui permet d’abord de voir le dispositif planté dans le paysage, puis, au fur et à mesure que l’image s’obscurcit, de le voir disparaître au profit d’un simple rectangle de lumière semblant flotter dans l’environnement. Ce rectangle de lumière peut, par sa forme, évoquer la figure archétypale de l’écran de cinéma, ou encore rappeler les collimateurs autofocus visibles dans les viseurs de nombreuses caméras photo ou vidéo. La lumière scintillante évoque quant à elle l’un des principes fondamentaux du cinéma : la palpitation lumineuse permettant de créer l’illusion du mouvement.

2017
Canada
Cinq plans fixes de 40 min présentés en boucle

Partager

Facebook Twitter

Informations techniques

Couleur
Couleur
Son
Sans son
Format de tournage
HD

Documentation

Informations complémentaires

Les cinéastes et lieux de tournage sélectionnés :

-Michel Brault, enterré à Mont Saint-Hilaire. Plan capté à Montréal, sur le toit du bloc appartement où il tourna quelques scènes du film Les ordres, en 1974.

-Gilles Carle, enterré à Montréal. Plan capté à Saint-Didace, sur la ferme où il tourna le film La vraie nature de Bernadette, en 1972.

-Gilles Groulx, enterré à l’île Perrot. Plan capté à Saint-Charles-sur-Riche- lieu, dans un champ de maïs où il tourna quelques plans du film Le chat dans le sac, en 1964.

-Claude Jutra, enterré à Amos. Plan capté à Black Lake, ville où il tourna le film Mon oncle Antoine, en 1971.

-Pierre Perreault, enterré à Montréal. Plan capté à l’Isle-aux-coudres, lieu où il tourna le film Pour la suite du monde, en 1963

Besoins techniques :

Les cinq séquences sont présentées en boucles synchronisées sur des moniteurs. Ceux-ci peuvent être accrochés aux murs de l’espace d’exposition, les uns à côté des autres, de manière à former une ligne d’écrans. Une barre lumineuse créée par l'artiste, placée au sol, complète l'installation (facultatif).

Matériel requis :

- 5 moniteurs HD (1920/1080) d’une grosseur minimale de 32 pouces;

- Appareils de lecture (ordinateurs, lecteurs dvd, etc.);

- Système de synchronisation des images diffusées;

- Haut-parleurs.

Images
Mots clés
Paysage, cinéastes, mort, lumière, Son