Journée d'étude «Autofilmage(s) » : André Habib
Ajouter à mes sélectionsTélécharger le PDF
 

« L’autoportrait et autres ruines ». Quelques réflexions sur le cinéma de Louise Bourque

À partir d’une lecture de deux films expérimentaux de la cinéaste acadienne Louise Bourque, que près de 15 ans séparent, Self Portrait Post-Mortem (2002) et Autoportrait/Self-portrait post-partum (2017), cette communication se penche sur deux modalités de l’autoportrait en ruines. Tirant profit de la matérialité de la pellicule qui a été, dans le premier cas, enterrée, dans le second, développée à la main selon une variété de techniques artisanales, ces deux films explorent, avant tout, des manières que la cinéaste a trouvées pour se regarder elle-même : se voir d’outre-tombe, pour ainsi dire, ou encore, se voir au prisme d’une rupture amoureuse qu’elle cherche à exorciser.

Filmé le vendredi 4 mai 2018 à l'Université de Montréal.

2018
Canada
26:39
Langue originale
Français

Partager

Facebook Twitter

Informations techniques

Couleur
Couleur
Format de tournage
HD
Mots clés
Cinéma expérimental, Louise Bourque, autoportrait, autoreprésentation, pellicule cinématographique

Suggestions