Espace francophone: Tintamarre
Ajouter à mes sélectionsTélécharger le PDF
 

Le 15 août est la fête des Acadiens.  Le tintamarre consiste à faire du bruit, beaucoup de bruit. Ils sont peu nombreux, mais les Acadiens ont beaucoup à dire et leur créativité leur permet de s’exporter. Mais combien fort faut-il crier pour briller à l’extérieur de l’Acadie? Dans cet épisode, Pénélope Cormier, David Lonergan, Jonathan Roy, Joseph Yvon Thériault, Serge Patrice Thibodeau et Roch Voisine nous parlent de cette problématique, comment sortir de l’Acadie? Notre voyage nous a fait à suivre cette parade du 15 août à Madawaska, Maine, États-Unis.

+++

Le concept d’espace francophone en est un essentiellement de frontières. Nous nous en servons pour nommer notre émission. Ce concept plein d’air est un espace trop vaste, c’est par définition l’Amérique du Nord. Les distances entre chaque poche de résistance, témoignent tout de même d’une grande vitalité où les échanges interculturels sont importants. Dans ces conditions, les petites communautés ne se voient jamais comme des minorités. Elles se perçoivent comme des acteurs importants dans une Amérique multiple.

Le Nouveau-Brunswick ne compte que deux cent cinquante mille francophones, mais combien sa culture est dynamique et ne cesse de produire des artistes de grande qualité. Organiser le Congrès mondial acadien était un défi de taille. D’abord, il a fallu rassembler tous les Acadiens provenant de différentes régions (Péninsule, Moncton et Edmundston), puis, ceux provenant du monde entier. Plaire à tous fut sans conteste un défi complexe à relever, mais ceux qui assistèrent à l’évènement pourront témoigner de la réussite de celui-ci.

Langue originale
Français

Partager

Facebook Twitter

Générique/Crédits

Participation
Pénélope Cormier
David Lonergan
Jonathan Roy
Joseph Yvon Thériault
Serge Patrice Thibodeau
Roch Voisine

Informations techniques

Couleur
Couleur
Format de tournage
HD
Mots clés
Francophonie, Acadie, artistes

Suggestions